Accueil arrow Fiches conseils arrow Pour débuter arrow La peinture
17-09-2014
 
 
La peinture Version imprimable Suggérer par mail
De nombreux maquettistes ne jurent que par la peinture à maquettes ou que par la peinture acrylique.
Pourtant ces deux types de peinture répondent à des besoins spécifiques et sont parfaitement complémentaires.

Vous trouverez au fil de cette page les précisions apportées par Fabrice VIGNALS passionné de figurines et de dioramas. Si comme lui vous souhaitez apporter votre contribution à l'une des pages de conseils ou même créer une nouvelle rubrique, n'hésitez pas à me contacter.

La peinture acrylique

On la trouve dans les magasins de modélisme (2€ les 20 ml). J'utilise également la peinture de décoration intérieur (qui sert à repeindre un plafond ou un mur). Je conserve mes différentes nuances dans des boîtes de pellicules photos.

cliquez ici

Avantages :
excellent rendu une fois sec, bon pouvoir de mélange y compris avec la gouache, grand nombre de teintes disponibles, les pinceaux se nettoient à l'eau, idéal pour le bois, le papier, le carton, le plâtre...

Inconvénients :
pouvoir couvrant faible (nécessite plusieurs couches) voire nul sur certaines surfaces (plastique et métal).

Précisions apportées par Fabrice VIGNALS :
Privilégiez cette peinture pour tous ce qui concerne les couleurs mats (vêtements,  peau, bois...).
Avant de peindre, toujours appliquer une précouche (augmente le pouvoir couvrant) soit blanche, soit noire selon l'effet de matière désiré. Cette précouche doit être faite avec la technique du lavis : cela évite les effets d'épaisseur de peinture et cela augmentera le relief après application de la couleur principale.
Il existe dans les magasins de modélisme des pots contenant une dilution spéciale précouche. Ce produit existe aussi en bombe ce qui permet d'obtenir une couche fine et uniforme.
Après la précouche il conviendra de séparer les différents objets, parties du corps, zone de l'objet à peindre, par une légère démarcation en noir pour renforcer le contraste des différentes parties de l'objet et éviter les débordements (pour les moins habiles ;o)
La peinture acrylique résiste moins bien au temps que la peinture à l'huile (tendance à s'effriter). Il convient donc d'utiliser des vernis que l'on trouve souvent dans les magasins de modélisme.
Il en existe de deux sortes : brillant et mat.
Le premier est très résistant, le deuxième évite la brillance, les reflets de lumière. Personnellement j'utilise les deux, d'abord le brillant ensuite le mat (attention à bien étaler le vernis, sinon effet d'épaisseur)

Voir aussi la page "peinture acrylique" du site Loisirs créatifs

La peinture à maquette

C'est le complément indispensable de la peinture acrylique.

cliquez ici Avantages :
excellent rendu une fois sec, teintes uniques (or, argent, cuivre, translucide,...), bon pouvoir de mélange, grand nombre de teintes disponibles, bon pouvoir couvrant, idéal pour le plastique et le métal.

Inconvénients :
sèche rapidement dans son pot en cas de non utilisation, à exclure sur surfaces poreuses (bois, papier, carton,...), prix élevé 2€ les 8 ml), nécessite de l'essence pour le nettoyage des pinceaux (ce qui diminue leur durée de vie).

Quelques teintes indispensables avec les références HUMBROL : argent (réf. GLOSS 191), noir mat (réf. MATT 33), cuivre (réf. 12), beige clair mat (réf. MATT 250)

cliquez ici

Vous trouverez aussi les teintes or et argent sous forme de stylos vendus cependant assez cher 3 à 4€.

La gouache

La gouache est bien sûr moins polyvalente que les deux types de peinture précédentes, mais elle peut se révéler très utile dans quelques occasions.
Les prix varient de 2,30 €  les 10 tubes d'écolier à  3€ le seul tube dans les magasins de beaux arts. Les tubes d'écolier sont une base de départ indispensable que vous enrichirez selon vos projets avec des tubes pour professionnel ayant la teinte que vous recherchez.

cliquez ici Avantages :
grand choix de couleurs pour un prix faible, permet de reproduire une teinte exacte par mélange y compris avec la peinture acrylique, les pinceaux se nettoient à l'eau, épaisse elle permet de reproduire des textures. Idéal pour le papier et le carton. 
Inconvénients :
la teinte s'éclaircit parfois beaucoup en séchant.

La peinture à l'huile

par Fabrice VIGNALS
A utiliser pour ce qui concerne l'aspect métal.
Ne pas hésiter à s'en servir par dessus l'acrylique en veillant bien à ce que cette dernière soit sèche.
Certaines fabricants proposent des peintures acryliques avec des couleurs "métal"  (grâce à de petites paillettes ajoutés à la peinture). Il est intéressant de les utiliser mais par dessus une couche d'huile (pouvoir couvrant quasiment nul). De plus un lavis devrait être systématiquement appliqué sur des surfaces "métalliques", pour éviter l'effet de "neuf".

L'encre

par Fabrice VIGNALS
C'est la dernière technique que j'ai pu soustraire à des professionnels qui peignent des robes transparentes sur des figurines de plomb de 25 mm !!!
Il faut dessiner les jambes sur les plis de la robe avec de la peinture couleur chair comme s'il s'agissait d'une surface plane. Peindre ensuite la robe sauf sur les parties où l'on voudra donner un effet de transparence.
On utilisera une couleur d'encre proche de celle de la robe.
Cette technique permet bien d'autres applications...

Les pinceaux

Les plus utiles sont les brosses (n°8 à 14) et les pinceaux fins (n° 00, 2 et 4).
Toutes les qualités de poils sont disponibles. J'ai choisi des pinceaux de bonne qualité pour la peinture acrylique qui se nettoie à l'eau, et d'autres de qualité moyenne pour la peinture à maquette.

cliquez ici

J'utilise de temps en temps une brosse à pochoir pour créer des effets ...

cliquez ici

... et un mini rouleau pour créer le crépis ; très utile pour les murs et pour imiter la surface d'un trottoir

Précisions apportées par Fabrice VIGNALS :
Le poil de martre est le must (tout comme son prix).
En revanche un peintre professionnel qui peint à l'acrylique sur toile m'a dit que le meilleur rapport qualité prix était le poil de blaireau.

Utilisez des pinceaux différents pour l'huile et l'acrylique. Pinceaux de moins bonne qualité pour les peintures à l'huile.

Les techniques de peinture

cliquez ici

Le dry-brush ou dry brushing
Littéralement "brossage à sec", ce procédé permet d'obtenir un voile assez doux pour imiter des textures (cf. la machine du Labo, le trottoir de Plug-in, le granit de Ker Nog,...).

Il suffit de mettre une pointe de peinture sur un pinceau-brosse, de l'essuyer pour que la peinture soit quasiment sèche, pour enfin "brosser" la pièce à peindre, par petites touches.
Commencez toujours par la nuance plus sombre en allant vers une couleur plus claire avec des coups de pinceaux de plus en plus légers 

L'aérographe

Je ne m'étendrais pas sur la peinture à l'aérographe... puisque je n'en ai pas ;o)
C'est pourtant la meilleure technique pour obtenir une peinture uniforme, sans traits de pinceaux, ou pour appliquer un léger voile de peinture.
 Si vous avez envie d'écrire sur le sujet, contactez-moi

Le lavis

par Fabrice VIGNALS
Cette technique permet de rendre des effets étonnants de reliefs, de matière...
S'emploie surtout avec l'acrylique, mais également réalisable avec de la peinture à l'huile.
Il suffit de tremper la pointe du pinceau dans la peinture puis dans de l'eau, puis peindre la surface en veillant à ce que la peinture ne se diffuse qu'aux endroits souhaités.
Exemple : 
 Pour peindre une cape ou une robe (avec quelques plis). Appliquez une pré-couche, puis la couleur principale de la cape puis un lavis plus foncé et enfin un drybrush blanc sur les reliefs.
 Pour reproduire un mur brûlé : Appliquez un précouche, puis une couleur brique pale à l'acrylique et enfin un lavis noir très dilué réparti non uniformément.