Accueil arrow Fiches conseils arrow Pour débuter arrow Les matériaux
22-07-2017
 
 
Les matériaux Version imprimable Suggérer par mail

Vous avez autour de vous tous les éléments pour vous lancer dans le modélisme "from scratch", littéralement "à partir de rien".
La quasi-totalité de mes éléments sont créés "from scratch". Cette technique permet d'être totalement libre quant aux thèmes, aux échelles et au degré de détails.
Il suffit d'un peu d'imagination pour détourner des objets courants de leur emploi quotidien.

Le matériel de récupération

C'est l'essence même du scratch.
La liste des matériaux employés ne peut être exhaustive.
Des coton-tiges (la table de dessin dans Tintin) aux capuchons de stylo (la lampe de bureau dans l'Appart'), en passant par du fil de fer (le vélo de l'Atelier) ou des cartouches d'encre (les bocaux du Sorcier), il n'y pas de limite.
C'est en fonction des objets à réaliser que l'on prendra comme base un joint en plastique (les roues du vélo de ma Maison) ou l'intérieur d'un brique de lait (le sol du Labo).

Le carton

J'en fait une consommation industrielle.
Le carton plume (2 à 5 mm d'épaisseur) a ma préférence pour sa légèreté et sa solidité. Je l'utilise pour construire la boîte qui contient la miniature et pour réaliser différents objets (des meubles, des livres,...).
Comptez 3 € la planche 40x50 cm dans les magasins de beaux arts.

Les cartons de récupération (plusieurs épaisseurs, couleurs et textures) associés aux papiers de couleur et au bristol, permettent de créer la majorité des éléments (voir par exemple les outils du Garage).

Le balsa

cliquez ici

Pour ceux qui l'ignorent encore, le balsa est un bois extrêmement léger qui peut être découpé avec un simple cutter. Vous pourrez ainsi créer sans difficulté des meubles et divers objets en bois.
Ce matériaux peut bien sûr être peint, vernis, lasuré...

Ne vous fiez pas à la seule épaisseur du balsa (de 1 à 10 mm), la dureté du bois varie aussi selon la qualité et le type du bois : le balsa très tendre de 2 mm risque de se fendre plus vite que votre coup de cutter alors qu'un balsa de même épaisseur destiné au modélisme maritime vous demandera plus d'effort lors de la coupe.

Vendu le plus souvent par planches de 10x100 cm, le prix varie de 2,50 à 5 €. Vous trouverez aussi des longerons (baguettes cylindriques et cubiques) au mêmes prix.

Le ponçage est indispensable avant montage. Poncez les angles pour leur donner un aspect moins neuf. Mais veuillez surtout à poncer les taches de colle avec de peindre ou de teinter. Les taches de colle à bois se nettoient avec un chiffon imbibée d'eau savonneuse lorsque la colle n'est pas encore sèche et à l'acétone après.

Si vous ne trouvez pas le balsa de vos rêves chez votre revendeur habituel, vous le trouverez certainement sur ce site de vente en ligne dédié au balsa. cliquez ici.

Les piques en bois

cliquez ici

Ce sont les cure-dents (le lit à barreaux du Bébé), les baguettes (les poutres au plafond du Sorcier), les pique-brochettes (les bouteilles de Champagne sur l'étagère du Bureau),...
Coupés, sculptés, peints et inclus avec d'autres éléments, ils deviennent rapidement indispensables.

Le fil de fer

cliquez ici

Qu'il s'agisse de fil de laiton à peine plus gros qu'un cheveu ou de fil de fer pour cloture qui ne peux être coupé qu'avec une tenaille, en passant par le fil de cuivre ou le fil de fer gainé de plastique, je les ai utilisé à chaque vitrine (surtout dans le labo pour faire les câbles, les tuyaux ou les lunettes). 

Faites votre choix dans les magasins de bricolage. Une pince coupante et une tenaille sont indispensables.

La carte plastique

Cette feuille de plastique épaisse (0,5 à 2mm), est utilisée par tous les maquettistes.
Elle permet de reproduire des objets ou des éléments ayant des surfaces planes (un meuble, une façade...). On trouve aussi de la carte plastique profilée ou texturée.
Ses avantages sont multiples : elle se coupe facilement au cutter, peut être gravée, collée et peinte. Elle remplace donc avantageusement le carton pour des éléments à surface lisse devant être peints à la peinture à maquette.
On en trouve dans tous les magasins de modélisme, voire dans les magasins de fournitures de bureau. A défaut, vous pouvez utiliser votre carte bancaire...
 Voir les produits de Evergreen 

La pate à modeler

C'est un matériau indispensable pour créer des petits objets sur mesures, même sans compétences particulières en sculpture (cf. mes personnages patauds : le Sorcier, le Labo).
La qualité de la pâte est importante. Pas question d'utiliser une pâte à modeler d'écolier qui ne durcit pas et dont l'aspect n'est pas satisfaisant (Sorcier).
.

cliquez ici

La pâte "Fimo" durcit au four en 25 mn à 130°c. Il faut la chauffer entre ses doigts pour la ramollir. Une mauvaise cuisson la rend friable, mais elle a l'avantage de garder le même volume une fois dure. 

Je vous conseille de poser vos créations avant cuisson directement sur votre plaque de four pour limiter les manipulations : une fois travaillée, la pâte est molle et prend les empreintes de doigts. 
Elle existe dans de nombreuses couleurs miscibles entre elles, mais elle se peint et se colle facilement : je n'achète quasiment que de la Fimo blanche. 
C'est un élément indispensable dans la panoplie du parfait miniaturiste.
Sa durée de vie hors utilisation est très bonne. Reste son prix, relativement élevé : 2 € les 65g

A l'inverse de la Fimo, la pâte "Milliput" sèche à l'air libre et doit donc être conservée dans une boîte hermétique à l'abri de la lumière.
Adoptée par les figurinistes, cette pâte est certes délicate à manier mais offre des résultats bien supérieurs à la Fimo pour qui veut retravailler et affiner son modelage une fois sec.

On trouve d'autre pâtes à modeler qui durcissent à l'air libre (Playpat, Plasiroc, de 6 à 9 € le Kg) dans les magasins spécialisés. Ce sont des produits moins chers mais moins performants. Contenant beaucoup d'eau (pour la rendre malléable), la pâte sèche rapidement hors utilisation et a le gros inconvénient de réduire de volume en séchant (ce qui pose des problèmes d'échelle). Une fois sèche, elle n'a pas l'aspect lisse de la Fimo. A éviter, sauf pour créer de grandes surfaces ou de gros volumes.

Enfin, la pâte à sel peut convenir pour certains objets miniatures qui ne sont pas enfermés dans une vitrine. Très sensibles à l'humidité, ils doivent être vernis régulièrement.
 Voir le site d'une passionnée de pâte à sel.